Dernière ligne droite !

A

près un débarquement un peu surréaliste de son passager en plein océan, Pierre Antoine reprend le fil de sa superbe course en solitaire vers la Guadeloupe qu’il devrait atteindre en milieu de nuit. Débutera alors le long tour de l’île papillon avant de passer la ligne d’arrivée.

C’est comme prévu en plein océan que Lalou Roucayrol a quitté Olmix, dimanche après-midi. La manœuvre était encore une fois très compliquée, car la rencontre d’un petit trimaran en bois et d’un remorqueur de 30 mètres dans la houle n’est pas facile ! Impossible de mettre un semi-rigide à l’eau car la mer était trop agitée, donc Lalou a du une fois encore se jeter à l’eau avant d’être remonté à bord du Lady Debbie. Avec son équipe il fait maintenant route vers Arkema pour le ramener en Guadeloupe.

« Ces 48 heures ont été un peu étranges mais très sympas, racontait Pierre à la radio ce matin. On aurait dit la rencontre de deux cosmonautes au milieu de nulle part ! Lalou est un gars sympa, et on a bien discuté ! »

Olmix fonce maintenant droit sur la Guadeloupe, il est à environ 170 milles des côtes et devrait donc passer la fameuse marque de la Tête à l’Anglais vers minuit ce soir. « On a 28 nœuds de vent environ, c’est bien pour Olmix qui a besoin d’un vent soutenu pour avancer. On va faire un grand bord pendant 6 ou 7 heures avant d’empanner vers la marque de parcours. »

Pierre est serein car il aborde le tour de l’île avec une confortable avance sur son poursuivant immédiat, Jean-François Lilti qui est à plus de 600 miles derrière Olmix malgré le temps passé à la récupération de Lalou Roucayrol. Le jury de la Route du Rhum va lui redonner du temps en compensation, mais sauf imprévu, Olmix devrait couper la ligne en tête des Rhum Multi demain.

Dustin Hopkins Womens Jersey