Mission accomplie !

J

ournée intense pour Pierre Antoine qui avait pour seul objectif depuis hier de récupérer Lalou Roucayrol à son bord. Arrivé sur zone jeudi vers 22 heures TU, Olmix est resté toute la nuit à proximité d’Arkéma en attendant de pouvoir tenter une manœuvre de récupération au lever du jour.

Ce vendredi matin, Pierre Antoine a confirmé à son équipe à terre être au plus proche de Lalou Roucayrol mais qu’il n’a pas encore été possible de tenter une manœuvre de récupération : « avec l’état de la mer, c’est une manœuvre délicate. Les bateaux sont en dérapage permanent et la difficulté c’est de les stopper ! » Impossible de faire ça dans de bonnes conditions de sécurité la nuit.

Soulagement à midi quand Dominic Vittet, routeur d’Olmix, reçoit le message suivant : « Lalou récupéré à 10 heures TU en direct de bateau à bateau. » Il a fallu patienter quelques heures pour en savoir un peu plus, les deux marins avaient besoin de se parler et de se remettre de cette manœuvre difficile avant de communiquer avec la terre.

En début d’après-midi Pierre envoyait ce message : « On fait sécher le bonhomme car après 3 jours dans une combinaison de survie, ça commence à mariner sévère ! Je suis plutôt content car ça a été une manœuvre délicate : je me suis approché d’Arkéma et j’ai fait 3 passages. Le troisième était le bon, j’ai pu attraper un long bout et on a connecté les 2 bateaux. Puis Lalou a largué et je l’ai ramené tranquillement au winche jusqu’à l’arrière du bateau. Il est en pleine forme mais content que ce soit terminé ! »

Propos confirmé par Lalou Roucayrol : « j’ai été parfaitement accueilli par Pierre, on s’est fait un petit café et il m’a fait visiter son magnifique voilier. Je suis content d’être là ! C’était un peu limite hier, soir, dans la nuit, on a essayé de faire le transfert, mais ce n’était franchement pas raisonnable, c’était un coup soit à soit casser la bateau soit à perdre le bonhomme, ça ne servait à rien. Donc on a refait ça ce matin mais le transfert était très limite : j’ai fait un peu de surf et de pêche au gros en attendant qu’il puisse ralentir son bateau et me remonter à bord. Tout va bien, je suis très heureux d’être ici avec Pierre. Je lui ai donné quelques lyophilisés, il m’a dit qu’il avait des trucs bien meilleurs, donc tout va bien ! »

Olmix a maintenant repris sa route vers la Guadeloupe et Pierre garde une motivation intacte. « J’ai oublié où sont les autres, mais je veux garder mon avance. » disait-il pour conclure la vacation radio. Les heures passées au sauvetage de Lalou lui seront rendues par le jury, mais malgré cet arrêt au stand, Olmix a toujours 570 miles d’avance sur le deuxième Rhum Multi. Et ce vendredi soir, il pointe à moins de 1000 miles de l’arrivée, ça commence à sentir le Rhum !

Photo : Route du Rhum

Dustin Hopkins Womens Jersey